Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Boston Celtics: le come back de Rajon Rondo

par Axel Nodinot 24 Janvier 2014, 13:06 NBA

Boston Celtics: le come back de Rajon Rondo

29 233 380, ou le nombre de secondes écoulées depuis la grave blessure au genou de Rajon Rondo. Vendredi, fort d'un grand soutien populaire, le meneur all-star des C's a enfin pu frapper de ses semelles le parquet du TD Garden. Signe du destin, ce fut contre les éternels ennemis de l'Ouest, les Lakers de Los Angeles, rappelant au prodige du Massachusetts le titre de 2008. Bien mal embarqués (tout comme les Lakers) dans la conférence Est, les Celtics peuvent-ils retrouver un certain éclat en retrouvant Rondo? Retour sur la première semaine de Mister Rajon.

Des statistiques encourageantes

Nul besoin de préciser que les trois seuls premiers matchs (Rondo n'ayant pas joué contre Washington mercredi) ne suffisent pas pour juger le niveau actuel du n°9. Disposant tout de même plus d'une vingtaine de minutes contre les Lakers, Orlando et Miami, le meneur culmine à des moyennes de 5 points (à 26% au shoot !), 3,7 rebonds, 4,3 passes décisives et 1,3 interceptions, pour 2,3 pertes de balle. Malgré la faiblesse de cette ligne de stats, on peut avancer sans trop de risques que Rondo, en constante progression au shoot jusqu'à sa blessure, retrouvera un meilleur pourcentage, et de ce fait un nombre de points plus conséquent. On retrouve aussi les prémices du meilleur passeur de la ligue, en témoignent ses 5 assists contre le Heat. Les réflexes du Celtic, l'un des meilleurs intercepteurs, sont eux aussi toujours présents.

L'apport non-négligeable de Rondo à Boston

En pleine reconstruction, la franchise de Danny Ainge a commencé les trades, en récupérant Joel Anthony de Miami et Jerryd Bayless, contre Courtney Lee (désormais excellent à Memphis). Ils ont aussi cédé MarShon Brooks ou encore Jordan Crawford. Ces échanges réduisent la rotation à la mène pour le retour de Rondo, secondé par le rookie Phil Pressey, d'ailleurs auteur de la meilleure performance de sa carrière avec ses 20 points contre les Wizards de l'énorme Wall, lui-même auteur d'un triple-double (28, 11, 10). Avery Bradley et Bayless peuvent aussi jouer quelques minutes au poste 1. A noter les signatures de deux ten-day contracts pour les C's: Chris Johnson et Vander Blue, justement pour pallier les blessures des arrières Bradley et Bayless.

Rajon Rondo, en attendant plus de temps de jeu et le retour des blessés, se retrouve donc dans un cinq composé de Bradley, du shooteur Jeff Green, du vieillissant Gerald Wallace, qui pourrait bénéficier du retour de Rondo, et de Kris Humphries en pivot, relayé par le solide Jared Sullinger, voire par le rookie brésilien Vitor Faverani. Humphries, se révèle en fait assez efficace pour le jeu en pick n roll, amenant une certaine polyvalence au meneur de Boston. Ce soir, Rondo livrera un match contre Reggie Jackson et l'Oklahoma de l'extraordinaire Kevin Durant (plus de 30 points sur les 9 derniers matchs, dont un record de 54 points contre Golden State!). L'occasion pour le Bostonien de montrer ses progrès, avec un temps de jeu qui sera vraisemblablement augmenté par Brad Stevens.

Les Celtics peuvent-ils sauver leur saison?

Le retour de l'étoile de l'équipe a en effet procuré aux supporters un espoir fou, celui des playoffs. Mais cet infime espoir paraît vraiment compromis par la série catastrophique des C's qui a débuté le 31 décembre face aux Hawks d'Atlanta pour finir le 15 janvier contre Toronto, débouchant sur 9 défaites en autant de matchs. Actuellement à la 12ème place de la conférence Est avec un mauvais bilan de 15 victoires et 29 défaites. Il sera difficile d'arracher la 8ème place qualificative à des équipes telles que Charlotte, Cleveland ou Detroit, voire même les Knicks pourtant en ruines.

En effet, le jeu collectif mis en place par Brad Stevens pendant l'absence de Rondo n'a pas été une réussite. La question n'est alors plus d'intégrer le meneur, mais de modifier ce style de jeu pour Rajon Rondo. Le fait que celui-ci ait eu une proposition de contrat et ait été nommé capitaine n'est pas anodin: le n°9 a pour mission de conduire la barque en tant que franchise player, en faisant confiance à Jeff Green, de plus en plus performant, et pourquoi pas à Gerald Wallace, joueur de l'ombre qui a besoin de plus toucher le ballon et qui devrait être comblé avec le retour de l'un des meilleurs passeurs.

L'autre aspect du proche avenir de Boston est encore une fois la reconstruction actuelle de la franchise. En effectuant des trades, Danny Ainge pourrait activer des pistes menant à un intérieur. On parle avec insistance d'Omer Asik, qui pourrait être pris contre l'un des nombreux joueurs "échangeables" de l'équipe: Gerald Wallace, Brandon Bass, Kris Humphries et même Jeff Green. Il paraît en effet indispensable de procurer à Rajon Rondo le lieutenant dont a besoin la franchise pour espérer les playoffs, un joueur qui pourrait tourner à 20 points par match. A noter que les Celtics possèdent aussi un nombre impressionnant de draft picks, dont des premiers choix acquis par les trades de Pierce, Garnett ou encore Doc Rivers.

Le retour de Rajon Rondo est donc sans aucun doute une bénédiction pour les C's, mais quel Cinq aura t-il à sa disposition après la deadline du 20 février? Des joueurs tels que Jared Sullinger ou Avery Bradley seront-ils à la hauteur et pourront-ils élever leur niveau de jeu? Boston saura t-il être plus performant en défense? Tant de questions en suspens, dont les réponses pourraient changer le destin de la franchise verte, dont les réponses doivent être données par Rajon Rondo.

commentaires

Haut de page